Manger de la viande est-il dangereux pour la planète ?

Dans le but de fournir à l’organisme des éléments nutritifs dont il a besoin pour sa croissance en occurrence les protéines, la consommation de la viande ne cesse d’augmenter. Mais nul n’ignore l’influence négative de l’élevage, producteur de la viande pour l’environnement. En quoi manger de la viande est-il dangereux pour la planète ?

La pratique de l’élevage : Une pression considérable de la surface agricole

Avant toute chose, il faut noter que la terre regorge de milliards de cheptels d’animaux.  Pour ce faire, la production mondiale de viande est en constante augmentation. Mais, il faut reconnaître que l’entretien de ces animaux demande une quantité importante de céréales. Car, les céréales constituent l’aliment de base du bétail, ceci au détriment de l’herbe, des résidus de culture ainsi que des déchets alimentaires. La culture de ces produits ainsi que les espaces destinés au pâturage nécessitent la déforestation de  grande superficie. Celle-ci entraîne une pression insoutenable sur les sols avec un état devenu critique.

Par ailleurs, cette surface consacrée à la culture provoque des atteintes graves aux droits de la personne humaine, ceci en raison de l’expulsion des autochtones. Elle engendre également la dégradation de la santé des populations locales compte tenu de l’utilisation d’engrais et de pesticides qui laisse des résidus. Hormis ces conséquences, l’élevage accroît l’empreinte du phosphore de l’humanité extrait de gisements et utilisé pour fabriquer les engrais.

L’élevage, source d’émission de gaz à effet de serre

Le système alimentaire en occurrence la production de viande constitue un secteur à pourcentage non négligeable des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Deuxième secteur d’émissions derrière la production d’énergie, l’élevage est source d’émissions de méthane (CH4) et de protoxyde d’azote (N20) qui sont de puissants gaz à effet de serre.

Ces gaz sont issus du défrichage et de la déforestation afin de pratiquer la production agricole servant en partie à nourrir le bétail. Ils sont aussi engendrés pour la production et l’utilisation aussi bien de l’engrais, de la combustion de combustibles fossiles dans la production alimentaire que les chaînes d’approvisionnements. En outre, il résulte de l’augmentation de l’élevage l’apparition des marées vertes.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.